Comment déclarer son bébé à la mutuelle ?

La mutuelle santé prend en charge le remboursement de tout ou d’une partie des dépenses de santé non remboursables par l'assurance maladie obligatoire. Celle-ci est de part et d'autre obligatoire pour toute naissance. Découvrez dans cet article, la démarche à suivre pour la déclaration d'un bébé à la mutuelle.

L'inscription à la mutuelle est indispensable

Si l’inscription à la mutuelle est essentielle, c’est avant tout indispensable car elle est nécessaire pour rembourser les nombreux coûts qui sont liés à l’arrivée d’un bébé. Ensuite, pour mieux réussir cette inscription, suivez l'explication ci-après. Ainsi, la procédure d’inscription sur une mutuelle de bébé nouvellement arrivé est dans la plupart des cas très simple. La mutuelles ne vous demandera pour vous justifier qu’une copie de l’ acte de naissance. Il suffit d’envoyer le tout par courrier ou par mail à une agence de votre assurance santé pour faire valoir vos droits. La procédure est donc simple et rapide et même dans le tourbillon d’une naissance on peut bien prendre quelques minutes pour le faire ou demander à une autre personne de le faire pour soi. N’oubliez donc pas aussi que vous devez au préalable déclarer la naissance ainsi que celle de la mutuelle. Là aussi, la démarche est toute simple à réaliser.

Se faire rembourser par sa mutuelle

La déclaration se fait dans la mairie de naissance. Toutefois dans certaines grandes villes et maternité, l’inscription peut se faire dans un bureau de l’état civil présent sur place. Il doit se faire dans les 3 jours suivant l’accouchement et par une personne ayant assisté à la naissance. Si le délai de 3 jours n’est pas respecté, une régularisation au tribunal sera nécessaire. Pour les papiers nécessaires, il faut les pièces d’identité des deux parents ainsi que le livret de famille s’il existe déjà. Il faut fournir l’acte de reconnaissance si celui-ci a été établi avant la naissance. Enfin, il faudra apporter le certificat qui sera remis après l’accouchement par la sage femme ou le médecin. Il convient de faire cette déclaration dans les 3 jours. Dans le cas contraire, la déclaration par le tribunal vous coûtera d’être assisté par un avocat mais aussi de payer une amende.