Qu’est-ce que l’endométriose ? Symptômes et traitements

L’endométriose est une maladie gynécologique chronique très courante chez les femmes, qui peut rendre la grossesse difficile, voire impossible. Si vous avez du mal à tomber enceinte, il y a de fortes chances que vous ayez entendu parler de l’endométriose. Dans cet esprit, cet article a été conçu pour vous faire savoir ce qu’est l’endométriose, ses symptômes et les principales options de traitement.

L’endométriose

L’endométriose est une maladie gynécologique chronique dans laquelle l’implantation et la croissance bénigne du tissu endométrial se produisent à l’extérieur de l’utérus, provoquant des réactions inflammatoires. La plupart du temps, les zones touchées par cette anomalie sont des structures reproductives, comme les ovaires. Si vous souhaitez avoir plus de renseignements sur cette maladie, rendez vous ici. Cependant, l’endométriose peut également survenir dans les trompes de Fallope, dans le vagin, dans le péritoine ou dans les voies gastro-intestinales et urinaires, mais moins fréquemment. Les réactions inflammatoires causées par la maladie peuvent rester stables, progresser ou même reculer. Pour cette raison, il est important de consulter un médecin spécialiste pour obtenir un diagnostic précis et choisir le traitement le plus approprié pour chaque cas.

Symptômes de l’endométriose

La plupart du temps, l’endométriose est asymptomatique. Mais quand les signes annonciateurs apparaissent, ils peuvent varier selon la zone touchée. Voici quelques exemples :
Endométriose pulmonaire : crachats de sang ;
Endométriose vésicale : douleur lors de la miction ;
Endométriose dans l’intestin : douleur à la selle et diarrhée ;
Endométriose dans la sciatique : douleur dans le bas du dos et dans le muscle postérieur de la cuisse ;
Endométriose dans le diaphragme : douleur dans l’épaule et le cou droits.

Traitement de l’endométriose

Le traitement de l’endométriose peut être effectué à l’aide d’analgésiques, d’hormones ou de chirurgie, selon la gravité de la maladie et si la femme a l’intention de devenir enceinte ou non. Le principal avantage du traitement chirurgical est que les chances d’éliminer complètement la maladie sont élevées et qu’il est très difficile qu’elle réapparaisse. Les traitements hormonaux ou cliniques, par contre, ne résolvent pas le problème à court terme, mais sont moins invasifs. Habituellement, dans ces types de traitement, certains médicaments sont utilisés pour diminuer les saignements menstruels.