Tout savoir sur les caméras thermiques

Les caméras sont de plus en plus utilisées et ceci dans de nombreux domaines de la vie. L’intérêt grandissant pour ces gadgets explique l’avènement du modèle des caméras thermiques. Lisez cet article jusqu’au bout pour tout savoir sur ce modèle de caméra.

Qu’est-ce qu’une caméra thermique et comment ça fonctionne?

Une caméra thermique est un type de caméra spécialisé dans la détection des rayonnements infrarouges. Elle est équipée d’un objectif comme n’importe quelle caméra, mais possède en plus un capteur thermique et une unité de traitement des signaux thermiques détectés par son capteur. Le principe de fonctionnement de ce modèle de caméra est assez simple à comprendre. En effet, tout commence par la détection d’une signature thermique par le capteur. Les signaux ainsi captés sont analysés par l’unité de traitement et transformés en signaux électroniques. La conclusion de ce processus s’affiche sur un écran numérique sur lequel les différents signaux thermiques devenus électroniques sont représentés en fonction de la différentielle de température. Vous trouverez plus d'infos sur ce sujet sur https://www.camera-thermique.eu/.

La caméra thermique est utilisée dans de multiples domaines. Ainsi, dans le domaine militaire, elle permet de connaître avec précision l’effectif des troupes ennemies en fonction des signatures thermiques. Elle est également utilisée par les chasseurs lors des chasses nocturnes pour identifier aisément le gibier. Dans le domaine du bâtiment, elle permet d’avoir une idée sur les déperditions de chaleur au niveau des portes et fenêtres. Mieux, cette caméra peut identifier précocement une surchauffe sur l’installation électrique et ainsi prévenir un incendie.

Choix d’une caméra thermique: les critères à considérer

Le choix de ce gadget doit s’appuyer sur certains critères pertinents. Ainsi, le budget représente le tout premier. Le prix de ce gadget peut varier entre 100 et 35000 euros. Toutefois, gardez à l’esprit que sa location coûte moins chère. Ensuite, la taille du capteur exprimée en pixel constitue le second critère. À ces précédents, s’ajoute un troisième critère relatif aux variations de température que le capteur peut détecter. Enfin, l’usage que l’on souhaite en faire est cet autre critère important qui influence tous les précédents.